Dans l’action avec les cheminots

Le 26/02/2018, le Premier Ministre a lan officiellement le projet de refonte du service public ferroviaire : ordonnances, loi sur les principes clés avant l’été, fin du statut de cheminot etc. Le calendrier, préci par la Ministre des transports avec deux mois de concertation, est désormais connu, les intentions également.

Quelles incidences pour nous les usagers ?

AVENIR DES LIGNES RÉGIONALES : ça nous concerne tous !

Le gouvernement affirme que sa réforme ne remet pas en cause l’avenir des « petites lignes ». Mais en ne finançant pas les travaux nécessaires sur le réseau et en ouvrant à la concurrence, il se désengage et laisse la responsabilité aux gions de décider du maintien ou non des lignes régionales du seau Ferré National. Au regard des difficultés financières que rencontrent les Régions quel devenir pour nos lignes régionales ?

Les lignes Perpignan/PortBou et Perpignan/Villefranche font partie des lignes menacées !

OUVERTURE À LA CONCURRENCE : Nous y sommes résolument opposés !

L’ouverture à la concurrence n’est pas gage d’efficacité et de développement pour le mode

ferroviaire. Les exemples multiples dans dautres pays le démontrent.

En France, avec les privatisations dEDF, de France Telecom, de la Poste, des autoroutes, nous voyons bien que les services publics ont disparu et que les coûts ont augmenté.

En Angleterre, la libéralisation du fer est une catastrophe :

accidents en chaine, pas de correspondance entre compagnies, augmentation du prix des billets etc.

ENVIRONNEMENT : C’est l’avenir et la santé de nos enfants qui est en jeu …

Le train est un moyen de transport prioritaire pour préparer lavenir.

Pourtant aujourdhui, la réforme proposée va dans le sens contraire en enlevant des moyens au ferroviaire, propose de remplacer des trains par des bus et ne cherche par à régler le problème du Fret qui, depuis l’ouverture à la concurrence, a vu la part du ferroviaire passer de 14% à 9%.

Chaque jour, plus de 20000 camions passent la frontière du Perthus !

STATUT DES CHEMINOTS : La CGT se bat pour de meilleures conditions de travail pour tous !

Ce ne sont pas les conditions sociales des cheminots qui sont à lorigine des 55 Milliards d’€ de dette du ferroviaire mais le désengagement de l’état. Le Statut des cheminots nest pas un « boulet » pour la SNCF et la Nation. Il est au contraire une force.

Il est gage dune formation professionnelle initiale et continue de haut niveau permettant dassurer la

sécurité des circulations et le fonctionnement du chemin de fer public 24h/24, 365 jours par an.

Il permet dassurer la continuité, la pérenniet la stabilid’un service public de qualité.

Défendre le ferroviaire, c’est défendre l’intérêt général !

Lettre d’un cheminot à de Closets
Le dossier de la Fédération : La Vraie Info

Rapport ENSEMBLE POUR LE FER

Vidéo   Ferroviaire Business

La SNCF possède plus de 1250 filiales dans le monde. Elle emploie 150 000 cheminots au statut mais aussi 110 000 salariés de droit privé. Un vrai « Ferroviaire Business » ! Voici le documentaire de la Fédération CGT des Cheminots. Cliquez ici

On a retrouvé une partie de la dette de la SNCF! Marianne, oct 2017

Réforme ferroviaire La SNCF à la traîne ? Une étude remet les pendules à l’heure (Libération)http://www.liberation.fr/france/2018/04/15/la-sncf-a-la-traine-une-etude-remet-les-pendules-a-l-heure_1643586

SNCF Le gouvernement réfléchit à la « filialisation » du fret ferroviaire (BFM TV) http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/le-gouvernement-reflechit-a-la-filialisation-du-fret-ferroviaire-1420323.html#page/contribution/index

SNCF Les Economistes atterrés torpillent le projet de réforme du gouvernement (L’Obs) https://www.nouvelobs.com/societe/social/20180412.OBS5061/sncf-les-economistes-atterres-torpillent-le-projet-de-reforme-du-gouvernement.html

Une reprise totale de la colossale dette n’est pas exclue, dit Le Maire (La Tribune)https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/une-reprise-totale-de-la-colossale-dette-de-la-sncf-n-est-pas-exclue-dit-le-maire-775761.html

 

Fret ferroviaire. « Lorsqu’une gare ferme, les usines sont menacées à leur tour » (L’Humanité)https://www.humanite.fr/fret-ferroviaire-lorsquune-gare-ferme-les-usines-sont-menacees-leur-tour-653714

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *