Maltraitance au travail à la mairie d’Elne

Conditions de travail

Reproduction de l’article du site fédéral – vendredi 3 novembre 2017

Face au profond mal-être de ses personnels, la mairie d’Elne joue le pourrissement de la situation sur fond de provocations, avec la complicité tacite des institutions locales.

Depuis la prise de fonction du maire d’Elne (Pyrénées Orientales), les conditions de travail se sont nettement dégradées pour les personnels de la mairie. Outre les suppressions massives d’emplois (une quarantaine de CDD et une vingtaine de contrats aidés) source d’une surcharge considérable de travail, les agents doivent faire face à une importante maltraitance, qui devient la règle. Trois directeurs de service sont ainsi en burn-out.

La section locale CGT des agents territoriaux lutte depuis plus de quinze jours pour mettre fin à cette situation insupportable. Elle n’a eu de cesse de solliciter le maire afin qu’il reçoive une délégation des représentants du personnel en grève pour examiner avec eux leurs revendications et trouver des solutions pour sortir du conflit.

Malheureusement, le maire préfère laisser pourrir la situation. Pire encore, il exige la présence d’un syndicat local « autonome » (qui en réalité est à sa botte) dans les négociations, lui offrant ainsi une position privilégiée.

Face à cette provocation, l’union départementale CGT 66 a sollicité le préfet des Pyrénées-Orientales afin qu’il intervienne auprès du maire pour réunir toutes les parties concernées. Malgré plusieurs relances, aucune réponse depuis le 26 octobre dernier.

Dans un communiqué produit le 2 novembre, la CGT 66 déplore « cette stratégie de l’enlisement […] dommageable pour le personnel de la mairie d’Elne et le bon fonctionnement des services dus à la population », qui « illustre u dysfonctionnement grave de nos institutions ». Elle annonce qu’elle fera tout ce qui est en son pouvoir « pour alerter et mobiliser la population des Pyrénées-Orientales ».

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *